Master Patrimoine culturel, patrimoine naturel : conception, pilotage, développement de projet

  • Master
  • BAC +5
  • Faculté Lettres, Langues, Sciences Humaines & Sociales
  • Lorient
  • Histoire, Civilisations, Patrimoine
  • Patrimoine culturel, patrimoine naturel : conception, pilotage, développement de projet
  • Durée : 2 année(s)

Présentation

Objectifs

Ce Master a pour objectif la formation aux métiers du patrimoine et, plus globalement, de la culture. Les fonctions de ces métiers ont toutes en commun la maîtrise de la gestion de projet pour des structures, des sites ou des événements culturels et/ou patrimoniaux, soit en tant que directeur/trice d’établissement, assistant.e, chargé.e de mission, chef.fe de projet. Dans ces projets, la valorisation de la culture ou des patrimoines est étroitement liée aux politiques patrimoniales aux différentes échelles et donc au développement des territoires dans lesquels ils s’inscrivent. Les publics, ceux d’ici (populations locales) ou ceux d’ailleurs (touristes), sont au cœur de ces démarches, quelles que soient leurs particularités, aussi la formation met-elle par ailleurs l’accent sur les questions de médiation et de guidage.

La formation privilégie, dès la première année, une approche transversale des patrimoines, du culturel au naturel. Cette transversalité n’empêche, pas par ailleurs, qu’elle soit également particulièrement centrée sur les enjeux et les problématiques de conservation et de valorisation des patrimoines littoral, maritime et portuaire. Elle s’inscrit en cela dans son territoire et dans l’écosystème d’innovation « Mer et Littoraux » de l’Université Bretagne Sud.

Pour répondre à ces objectifs, le Master se déploie selon deux logiques de formation, chacune colorant plus spécifiquement l’une ou l’autre des deux années :

  • En première année, l’accent est mis sur une approche disciplinaire et scientifique des objets patrimoniaux via les cours et la réalisation d’un mémoire de recherche sur un sujet proposé par l’équipe pédagogique ou choisi par l’étudiant.

La préprofessionnalisation est néanmoins assurée par des rencontres avec des professionnels lors de tables rondes ou de conférences et par la réalisation d’un stage de 2 mois. L’étudiant acquiert ainsi les compétences scientifiques nécessaires dans son domaine d’exercice professionnel futur

  • En seconde année (à partir de septembre 2023), l’accent est mis cette fois sur une approche intégralement professionnalisante, structurée autour de la gestion de projet culturel et ou patrimonial associée à l’acquisition d’outils (marketing, financement de la culture, communication). La médiation est un volet central de cette seconde année, qui présente également les enjeux actuels et à venir de ces domaines (transition numérique, transition écologique, accessibilité et inclusion, etc.)

A noter :

  • La formation permet aux diplômés d’obtenir la carte de guide conférencier après demande auprès de la préfecture du département de résidence sur présentation de l’ADD (Annexe Descriptive au Diplôme délivrée sur demande par le secrétariat de scolarité)
  • La formation offre une préparation à l’épreuve de note de synthèse des concours de la fonction publique et une présentation de ses métiers
  • Le Master 2 est accessible en alternance (à partir de la rentrée de septembre 2023)

Contenu de la formation

Méthodes pédagogiques utilisées

La formation comprend :

  •  Des cours magistraux disciplinaires sur les différents patrimoines
  •  Des cours magistraux sur les disciplines connexes liées au contexte d’exercice de ces métiers (droit, sociologie, etc.)
  •  Des conférences sur les enjeux et l’actualité de la culture et du patrimoine
  •  Des travaux dirigés et pratiques (exposés, études de cas)
  •  Des mises en situation (projets tutorés)
  •  Des sorties terrain de plus ou moins longue durée
  •  Des travaux personnels approfondis (rapports, mémoires) et des stages en milieu professionnel

Master 1 : semestres 7 et 8

Master 2 : semestres 9 et 10

Contrôle des connaissances

Modalités d'évaluation

La formation permet l’obtention d’un diplôme d’Etat inscrit au RNCP sous réserve de satisfaire aux modalités d’évaluation des connaissances et compétences en contrôle continu et/ou examen terminal. En première et seconde année, les connaissances et compétences sont évaluées par un mémoire de recherche (M1) ou professionnel (M2), un rapport de stage et une soutenance devant jury.

Stages

Stage de 8 semaines en Master 1

Stage de 20 semaines en Master 2

Modalités de formation

  • Formation continue diplômante
  • Formation initiale

Admission

Condition d'accès

 

Avec la loi n° 2016-1828 du 23 décembre 2016, le master est désormais un cursus de 4 semestres, sans sélection intermédiaire conduisant au diplôme national de master. La loi introduit un recrutement des étudiants à l'entrée en master (sur dossier ou concours),avec une poursuite d'étude en master garantie pour tout titulaire du diplôme national de licence.

 

 Capacité d'accueil

Date d'ouverture

 Date de clôture

25

14/02/2022

26/04/2022

 

La première année est ouverte aux étudiants titulaires d’une Licence en Sciences Humaines et Sociales (par exemple, mention « Histoire » ou « Histoire de l’art » ou « sociologie » ou « géographie »). Les candidatures d'étudiants titulaires d'une licence d'une discipline autre que celles mentionnées ci-avant pourront être examinées par la commission de recrutement en fonction des places disponibles.

La seconde année est ouverte aux étudiants titulaires, au minimum, d’un Master 1 dans un domaine afférant à la culture et/ou au patrimoine et présentant une expérience (stages, bénévolat) dans ces domaines. Les candidatures pourront être examinées par la commission de recrutement en fonction des places disponibles.

 

Modalités d’examen des candidatures :
Le recrutement en M1 repose sur l’étude du dossier du.de la candidat.e par la commission ad hoc et d’un entretien éventuel.

Les candidatures sont examinées à partir des critères suivants :

  • Résultats universitaires : résultats d'ensemble et résultats obtenus dans les disciplines fondamentales du master (selon les licences d’origine ce peut être géographie, histoire, histoire de l’art, etc.)
  • Motivation personnelle : connaissance de la formation, cohérence du choix par rapport au parcours de licence et aux expériences du.de la candidat.e
  • Intérêt et pertinence des expériences, même bénévoles, dans les domaines professionnels de la formation
  • Projet professionnel : adéquation du projet avec le contenu de la formation, pertinence et faisabilité du projet


La validation des acquis professionnels (VAP 85) et de l’expérience (VAE) permet également l’ouverture de la formation aux personnes issues du milieu professionnel.

Pour candidater, vous devez déposer un dossier dématérialisé sur la plateforme e-candidature.
Le comité de recrutement est composé de Emmanuelle Bouzillé (maîtresse de conférences en géographie, responsable de la formation), Jean-François Klein (professeur d’histoire contemporaine) et Danièle Brochu (professeure professionnelle associée, directrice du Manoir de Kernault, Mellac (56) et responsable des publics, EPCC Chemins du Patrimoine en Finistère (29)).

 

Le dossier de candidature est constitué des pièces ci-après énoncées :

  • Un dossier détaillé du cursus suivi par le candidat permettant notamment d’apprécier les objectifs et compétences visées par la formation antérieure
  • Les diplômes, certificats, relevés de notes permettant d’apprécier la nature et le niveau des études suivies
  • Une lettre de motivation exposant le projet professionnel
  • Un curriculum vitae
  • Une photo d’identité
  • La copie de la carte nationale d’identité
  • Les attestations de stage ou d’emploi le cas échéant
  • La liste des autres candidatures, classées, intégrant le Master Métiers du Patrimoine

Poursuite d'études

Passerelles et réorientation

Contactez le Service Universitaire d'Information, d'Orientation, d'Insertion Professionnelle & Entrepreneuriat  : suioip@univ-ubs.fr

Débouchés et métiers visés

Métiers visés

Les titulaires de ce diplôme se tournent principalement vers la fonction publique d’Etat ou territoriale, le secteur para-public et le secteur associatif :

  • Cadre responsable de la conception et/ou de la mise en œuvre de la politique des pouvoirs publics/collectivités territoriales : administrateur territorial, attaché de conservation, agent de développement culturel local dans les services culturels ou touristiques de collectivités territoriales
  • Chargé.e de mission
  • Organisateur/animateur d’événements culturels et patrimoniaux
  • Médiateur culturel
  • Responsable/directeur.trice de site, association/équipement culturel et/ou patrimonial
  • Guide-conférencier indépendant
  • Responsable d’agence d’ingénierie culturelle