Anne-Sophie doctorante à l'UBS

Elle crée sa boîteAnne-Sophie, doctorante, a obtenu le statut d’étudiant-entrepreneur

 

Anne-Sophie BURLOT, âgée de 26 ans et doctorante en 3è année au Laboratoire de Biotechnologie et Chimie Marines (LBCM) fait partie de la dizaine de candidats sélectionnés et ayant obtenu cette année le statut d’étudiant – entrepreneur.  Ses travaux de recherche et son projet ? la valorisation des algues. Pendant 1 an, elle pourra se former et consolider son projet entrepreneurial tout en poursuivant ses études doctorales.

 

Quel est votre projet ?

"A l’origine j’étais plutôt intéressée par les métiers de l’enseignement, mais durant ma thèse, j’ai travaillé aux côtés d’industriels. Mon projet a évalué et j’ai choisi de me tourner vers la recherche appliquée. J’envisage de m’installer au Sénégal pour travailler sur la collecte et la culture d’algues, car le climat africain est propice à leur développement.  L’idée est de pouvoir commercialiser des algues sèches ou de les transformer en produits actifs pour  différents domaines d’applications : alimentaire, agro-fourniture, cosmétique, santé et nutrition."


Qu’attendez-vous de ce statut ?

"Pour moi, le statut d’étudiant-entrepreneur n’a pas pour finalité immédiate la création de mon entreprise, mais je m’appuie sur ce dispositif pour faire progresser mon projet. Avec des professionnels de l’entrepreneuriat, nous allons travailler sur un business-plan, acquérir des connaissances en matière de droit, de comptabilité, de management. C’est aussi un bon outil pour créer mon réseau."

Comment avez-vous obtenu le statut étudiant-entrepreneur ?

"J’ai participé à une réunion d’information qui était organisée à la Faculté par le réseau Pépite Bretagne.  J’ai ensuite renseigné un dossier d’inscription présentant mon idée. Celui-ci a fait l’objet d’un premier passage en commission. Après avoir été validé, j’ai donc obtenu un entretien pour présenter mon projet devant la coordinatrice du dispositif Pépite Bretagne et la responsable entrepreunariat à l’UBS."

Comment se déroule la formation ?

"Un week-end intégration a été organisé début novembre avec toute la promotion Bretagne-Loire. Nous étions 88 étudiants-doctorants à y participer. Une très belle expérience. Pendant ces 2 jours, nous avons partagé des activités en groupe pour mieux nous connaître et des intervenants de start-up sont intervenus.
Depuis, nous avons créé notre groupe de discussion sur Whaller, c’est une sphère d’échanges avec tous les futurs entrepreneurs de Bretagne Sud. Nous suivons des cours en ligne  et sommes accompagnés par Pépite avec des entretiens individuels. La formation début en décembre et se termine en fin d'année 2017"

Et après ?

"J'aimerais partir en juin prochain durant 3 mois en stage au Brésil dans un centre de recherches en aquaculture au sein d’une Université Brésilienne. Et ça, je le dois aussi aux rencontres et la mise en réseaux qui est facilitée par mes co-directeurs de thèse. Puis en fin d'année 2017, je m'envole pour Dakar "

Nathalie Bourgougnon, directrice du Laboratoire de Biotechnologie et Chimie Marines (LBCM) et co-directrice de thèse d’Anne-Sophie Burlot.

« Au-delà des aspects scientifiques et techonologiques, notre rôle est aussi d’ accompagner les jeunes chercheurs dans le développement de leur réseau Les inciter à confronter leurs travaux lors de communications à des congrès nationaux et internationaux, les motiver pour réaliser une mobilité internationale chez un chercheur avec lequel nous collaborons, les intégrer à nos groupes de travail, nos projets sont à la fois des enjeux et challenges pour le jeune chercheur et des moyens d’élargir et d’enrichir son réseau : un véritable tremplin pour sa poursuite de carrière ! Les publications, les communications orales à l’international, un réseau riche, une belle motivation et l’audace surtout  sont les cartes du succès ! »