Cyber

CyberC’est un domaine sur lequel l’Université Bretagne Sud a fait, très tôt, le choix de se placer en lançant, en 2013, la première formation d‘ingénieurs en apprentissage en cyberdéfense en France.

C’est un domaine sur lequel l’Université Bretagne Sud a fait, très tôt, le choix de se placer en lançant, en 2013, la première formation d‘ingénieurs en apprentissage en cyberdéfense en France. Depuis, elle a un deuxième diplôme d’ingénieurs en « Informatique de confiance » et elle ouvre, en 2017 un master en « cybersécurité des systèmes embarqués ». De grands groupes ont accepté de parrainer ces formations. L’activité de formation continue se développe. En parallèle, la dimension recherche s’est renforcée par le nombre de chercheurs et de laboratoires s’y intéressant, par le nombre de doctorants et post-doctorants travaillant sur cette thématique et par l’accueil d’un directeur de recherche CNRS. Des relations internationales sont en train d’être nouées avec la Belgique, l’Écosse et le Liban.

L'UBS membre du Pôle d’Excellence Cyber (PEC)

Dans notre environnement, il a été créé, par l’État, le Pôle d’Excellence Cyber (PEC) en Bretagne à vocation nationale, dont l’UBS est membre, et plusieurs établissements ont emboîté le pas avec tous types de formations pour lutter contre la cybermenace. L’Université est aussi partenaire du Cyber West Challenge, concours ouvert aux porteurs de projets économiques dans le domaine de la cybersécurité, avec les technopoles de Lorient et Vannes, ainsi que Naval Group (ex-DCNS), Thalès ou encore le Crédit Agricole.

Un institut cyber appelé « Cyber Security Center »

L’enjeu est donc important et, dans les années qui viennent, l’UBS poursuivra le développement de ses compétences et de son offre en cyber, notamment en formation continue, et travaillera avec les différents acteurs pour lutter contre la cybermenace.

C’est dans cette optique que l’Université lancera, fin 2017, son institut cyber appelé « Cyber Security Center ».

A lire aussi