Séminaire Mer et Littoral

Séminaire international - Mer et Littoral : un bien commun ?Afin de renforcer et d’afficher son identité maritime, l’UBS a créé l’Institut citoyen d’études maritimes et littorales, nommé ARCHIPEL, au service de sa communauté, de son territoire (monde socio-économique et société civile) et, plus largement, de la Mer et du Littoral. Le séminaire "Mer et Littoral : un bien commun ?", qui se tiendra du 17 au 19 juin 2019, constituera la première manifestation scientifique internationale de cet Institut.

Présentation générale

Couvrant plus des deux tiers de la surface de la terre, les mers et les océans régulent des processus essentiels, comme le climat, et jouent un rôle incontournable dans l'avenir durable de l'humanité. Les écosystèmes côtiers sont dynamiques et fragiles. Leur vulnérabilité est accrue dans le contexte des changements climatiques, des transformations des interactions entre l'océan-atmosphère-terre, de l’émergence de nouveaux usages ludiques et sportifs, et plus généralement de la surexploitation des ressources (faune, flore, énergies naturelles). La migration et l’augmentation de la population le long des côtes, en lien avec les activités humaines, contribuent à accroître les risques et menaces côtières liées au réchauffement climatique. Face aux défis croissants auxquels sont confrontés la population de ces espaces et les équilibres des écosystèmes côtiers, il est nécessaire de développer des stratégies cohérentes à long terme pour une meilleure gestion intégrée des zones côtières et de se (ré)-approprier et (re)-penser l’océan et le littoral comme un bien commun

 

De la théorie développée par Hardin sur la ″tragédie des biens communs″ jusqu’aux travaux d’Ostrom, prix Nobel en 2009, les biens communs ont fait l’objet de nombreuses études dans des disciplines variées (économie et sciences de gestion, écologie, sociologie, géographique, etc.), mais il est désormais admis qu’il faut les étudier dans le cadre d’approches interdisciplinaires. Ces stratégies d’analyses sont les seules capables d’appréhender les liens existants entre les composants de ce type de système particulièrement complexe : modes de gestion des ressources, choix d’aménagement et d’urbanisme, comportement des acteurs, responsables et habitants, et caractéristiques du système de ressources…

 

Ce séminaire vise à appréhender les espaces maritimes et littoraux comme des biens communs en construisant des approches systémiques interdisciplinaires réunissant scientifiques, usagers et politiques.

Au cours de trois journées, les participants français et étrangers proposeront des approches à l’interface de leurs disciplines respectives pour aboutir à la proposition d’axes de travail permettant d’intégrer et de confronter la pluralité des défis rencontrés par les usagers de leurs territoires. Les éléments présentés et les conclusions des débats permettront d’orienter leurs activités de recherche et de formation pour être en mesure d’appréhender la complexité de la notion de « bien commun » quand elle s’applique à l’espace littoral et de mieux répondre, in fine, aux défis environnementaux mais également économiques et sociaux auxquels sont confrontés leurs écosystèmes. 

Objectifs du séminaire

  • Identifier des problématiques scientifiques interdisciplinaires, prioritaires et innovantes, envisagées à plusieurs échelles (locale, régionale, nationale et internationale), avec la précision d’agendas de recherche en phase avec les attendus et les défis des acteurs socio-économiques
  • Structurer un réseau international autour de ces problématiques, en s’appuyant sur les partenaires historiques de l’UBS qui sont, pour la plupart, des établissements francophones situés en zone littorale. Il s’agira également d’élargir ce réseau vers de nouveaux partenaires académiques internationaux prioritairement mobilisés par les questionnements en lien avec les problématiques des littoraux
  • Faciliter le montage de projets internationaux, de réponses à des appels d’offres sur des thématiques pluridisciplinaires ou interdisciplinaires
  • Apporter, ainsi, des perspectives novatrices et enrichies visant la conservation et l’exploitation durable des océans et des ressources marines

Pré-programme

Le thème des "Biens Communs" sera décliné au cours des trois journées.

 

Lundi 17 juin A l’interface des disciplines (Lorient)

Ateliers de réflexion sur les Approches scientifiques pluridisciplinaires ou interdisciplinaires de la notion de « bien commun» dans le domaine maritime et littoral.

 

Mardi 18 juin A l’interface avec le territoire et les écosystèmes socio-économiques (Vannes)

Journée de conférence de l’Institut ARCHIPEL sur le thème : Enjeux et actions du territoire autour de la notion de « bien commun » dans le domaine maritime et littoral.

Dîner de gala  

 

Mercredi 19 juin – Visites et démonstrations (Lorient)

  • Visite thématique des ports de Lorient et des activités de recherche associées
  • Présentations de travaux et résultats de recherche. Démonstrations
  • Clôture du séminaire : bilan et perspectives

Comité scientifique 

Université Bretagne Sud

  • Christophe Baley, Professeur des Universités, IRDL
  • Nathalie Bourgougnon, Professeur des Universités, LBCM
  • Christine Chauvin, Professeur des Universités, Lab-STICC
  • Christine Petr, Professeur des Universités, LEGO
  • Michel Sejean, Professeur Agrégé des Facultés de droit, Lab-LEX
  • Olivier Sire, Professeur des Universités, IRDL
  • Mathias Tranchant, Professeur des Universités, laboratoire TEMOS

Universités partenaires de l’UBS

  • Hedi Ben Mansour, Professeur en Toxicologie de l’Environnement, Université de Monastir, Tunisie
  • Olivier Moreteau, Professeur de droit, Louisiana State University, USA
  • Amelia Polonia, Professeur d’histoire maritime, Université de Porto, Portugal
  • Manu Tranquard, Professeur, Université du Québec à Chicoutimi
  • Ita Widowati, Docteur en Biotechnologie, Diponegoro University, Indonésie

Comité d’Organisation 

  • Christine Chauvin, Vice-Présidente Relations Internationales
  • Gweneal Le Maguer (Coordinateur d'ARCHIPEL)
  • Sandra Vessier (Directrice du Service Relations Internationales)
  • Lysiane Metayer (Directrice du Service Recherche)
  • Linda Le Metayer (Responsable du service communication)